space
I °) Les repas des JRC:

Tous les ans, le Club des J.R.C organisait des repas pour ses membres et ses amis dans le but de resserrer les liens et de créer une ambiance amicale et conviviale. C'était sa volonté.
Voici quelques souvenirs trouvés dans le cahier du Club :

1°) Le premier grand Repas du JRC fut : "Une Christmas-Party".

Il a été pensé à la Réunion du samedi 14 Décembre 1963. En voici ses grandes lignes :

a) La date choisie : Le 25 Décembre 1963.

b) Le lieu : Au lieu dit, les Chartreux.

Cette Maison appartenait à Mr Sabatier qui nous l'avait prêté fort aimablement, car elle ne présentait aucun danger particulier.
Mr Pierre Siméon et son épouse y ont été locataires Mr Siméon, pour la petite histoire, était le Maréchal-ferrant du village. Tout gosses nous adorions le voir ferrer vaches et chevaux sur le "Travail", dans son Atelier ouvert aux quatre vents. L'immense soufflet de forge au fond, à gauche, qu'il faisait fonctionner avec force en tirant sur une chaîne, nous fascinait. L'air pulsé faisait rougir le métal. Pierre Siméon appuyait maintenant le fer à cheval incandescent contre le pied de l'animal qui soudain s'agitait bien que prisonnier dans ses sangles...
Cette vision était irréelle ! Curieusement, l'odeur de la corne brûlée ne déplaisait pas à nos jeunes narines.
Nous avons encore le souvenir d'un homme très habile de ses mains très humain, et plein d'humour.

Cet Atelier est devenu aujourd'hui, la Boucherie de Mr Serge Steelandt !
Mr et Mme Siméon étaient les parent de Mme Paulette Planté et de Mme Pierrette Desbests, toujours dans Francescas.

Pour revenir à notre repas de Noël, ce que nous pouvons dire c'est que la maison des Chartreux était vide de tout habitant, donc à notre disposition.
Mr et Mme André Desbets, les derniers locataires-occupants étaient partis le 1er Juillet 1963, pour s'installer place d'Arragegat, dans le Village.

Par la suite, cette maison fut achetée par Mr R. Soucaret, qui la fit démolir. C'est à peu près l'emplacement actuel du Poste à essence Municipal.

-Le Menu du Repas de Noël :

Pâté Truffé + rondelles de Saucisson
Cailles rôties
Tartes + Gâteaux secs.
Fruits + Chocolats + Bonbons
Pains d'Anis
Vin Mousseux
Clopes
Et pour finir le chant traditionnel : "Lève les pieds Bergère !"

-Une anecdote :
Jean-Claude Bouglon, notre "Maître des Travaux", dit "le Bat'd'Af" . C'était l'abréviation de" Bataillon d'Afrique".
Pourquoi l'appelait-on ainsi ? On se le demande encore aujourd'hui.
C'est vrai qu'on appelait bien son père Mr André Bouglon " Carotte".
Dans ce Village on a toujours utilisé des surnoms...alors...
Nous avions le souci de trouver des mots qui sortaient de l'ordinaire, et Bat'd'Af, faisait partie du lot.
Bref, notre Bat'd'Af , en milieu de repas, était déjà quelque peu éméché tout comme nous tous, et prenant la pauvre caille rôtie qui était dans son assiette, il se mit à courir autour de la table en agitant les ailes de l'oiseau, comme s'il volait , en criant "Cui-cui ! Cui-cui ! voulait-il imiter son cri, dire qu'il était bien rôti ou les deux ?
Il n'en fallut pas plus pour que toute la tablée s'esclaffe de rire. Il n'y avait pas que toi, cher Bat'd'Af, qui était cuit-cuit...

 

               

Excellent repas des Jet Rocket's, malheureusement terni par un accident de Marius Goujous

Excellent repas des Jet Rocket's, malheureusement terni par un accident de Marius Goujous

Excellent repas des Jet Rocket's, malheureusement terni par un accident de Marius Goujous

Excellent repas des Jet Rocket's, malheureusement terni par un accident de Marius Goujous

Excellent repas des Jet Rocket's, malheureusement terni par un accident de Marius Goujous

Excellent repas des Jet Rocket's, malheureusement terni par un accident de Marius Goujous

   
               

 

retour en haut

Mentions legales |Accueil |Plan du Site
e-mail Club de Jeunes -
Tous droits reserves Yvon Bollo
Conception et maintenance
: e-kommunikation.com