bastide francescas

Ci-dessous l'histoire de Francescas .

Vous trouvez un récit plus détaillé ici

Francescas est un territoire franc ('escas' correspond en gros à hectare) - donc terre des Francs. (Michel Gardère)
(Rôles gascons, transcrits et publiés par Francisque-Michel: 1290-1307- Francisque Michel, Charles Bémont - 1906)

Histoire :
Francescas appartenait dès le XIe siècle à l’Abbaye de Condom.
La construction de la ville est antérieure aux bastides de
l’Agenais qui, généralement, datent du XIIe et du XIIIe siècles.
Francescas ne peut donc pas être une bastide.
En 1369, Charles V donna au comte d’Armagnac la ville de
Francescas. Francescas devint aussi le siège d’un bailliage dès 1264,
qui perdura jusqu’à la révolution.
L'église et une agglomération (villae) sont citées en 1161 parmi les
biens de l' Abbaye de Condom, selon P. Simon. Siege de bailliage
en 1264 (Samazeuilh) . Selon l'abbé Barrère, l'abbé de Condom
et le roi, concluent en 1285 un paréage, à la suite duquel des coutumes
sont accordées a la ville ; celle-ci possédait 4 consuls.. En 1286, un castrum est mentionné, tenu par l'abbé de Condom et le roi de France. Le village s' est formé autour de l' église et du marché couvert (place du Centre) ; il s' est développé progressivement, avec quelques îlots au nord-est présentant une division en parcelles régulières dès la fin du Moyen Age.
La part de l' évêque de Condom est vendue aux enchères en 1576,
et rachetée en 1582 par le Seigneur de Lasserre, Jean Paul d' Esparbes de Lussan ; la demeure de ce dernier se trouvait près de la Porte Font de Larque au sud, succédant vraisemblablement à l'ancienne maison épiscopale. L'agglomération était enfermée dans des fortifications, cernées de douves, et ouvrait par 4 portes (de Bordeaux, du Puits, de Larqué, Neuve ou de Ligardes) ; une citadelle est mentionnée dans la ville à la fin du 16e siècle. Deux maisons-fortes sont détruites en 1590 pour la sécurité des habitants. Du milieu du 16e siècle à 1621.
Vu la situation de Francescas au coeur des luttes religieuses, les
murailles sont constamment réparées. La porte de Larque est reconstruite durant le 1er quart du 17e siècle. Le pavage des rues et l'alignement figurent dans les décisions municipales du milieu du 17e siècle. Vers 1660, la porte de Bordeaux tombe en ruine ; dans les années 1770-1780, les fortifications qui ne servent plus, sont définitivement démolies et une autre porte est détruite. Un certain nombre de maisons ont été reconstruites dans la 2e moitié du
18e et au début du 19e siècle ; l'extension du village s'est faite le long des routes, notamment au nord et à l'est.

Carte routiere Francescas de Cassini 1748

Carte de Francescas par
Cesar-Francois dit Cassini III


Monuments :
Eglise: portail du 14e siècle, clocher.
Château de Saint Barthelemy - Moulin de Viaumont
Eglise de Saint Ourens ou St Orens: l'église porte le nom de l’evêque Orens, premier evêque d’Auch au Ve siècle.
La « Maison de LA HIRE » : sans doute les restes de la citadelle, citée dans les jurades, adossée au rempart urbain. Endommagée à la fin du Moyen Age, réamenagée au 16e ou au 17e siècle.
Place à cornières.

Ici vous trouvez le récit complèt de l'histoire de Francescas

 retour top

Mentions legales | Liens | Accueil |Plan du Site
e-mail Mairie de Francescas 2010 -
Tous droits reserves
Conception et maintenance
: e-kommunikation.com