bastide francescas

 

 

séparation

basket à Francescas

L'école de basket du BCMM est de retour. Les entraînements ont repris, combinés avec les inscriptions des catégories U7 baby basket, U9 mini poussins et poussins mixtes U11.
À la salle polyvalente de Mézin, les bénévoles et entraîneurs ont été heureux d'accueillir les visiteurs pour une réinscription, la création d'une nouvelle licence ou encore l'entame d'une période d'essai, dont trois séances sont possibles.Qui s'entraîne quand ? Les benjamines U13 s'entraînent le vendredi, de 17 heures à 18 h 30, à la salle polyvalente de Mézin. Leurs homologues masculins (entente avec le club de Francescas), le mercredi après-midi à la salle des sports de Francescas. Les minimes filles U15 jouent le mardi, de 17 heures à 18 h 30, et le jeudi, aux mêmes horaires. Pour les minimes garçons U15, ça se passe le mardi, de 17 heures à 18 h 30, et le vendredi, de 18 h 30 à 20 heures. Sans oublier les seniors filles et garçons, qu'il est toujours possible de rejoindre. F. S. Contact : 05 53 65 89 41.

séparation

Des poussins à encourager

Ecouragements pour l’équipe des poussins mixtes du basket club franciscain qui, samedi, a remporté une victoire lors de son déplacement à Pujol (47) sur le score de 68 à 17. Des résultats positifs pour cette équipe de jeunes recrues qui, depuis le début de la saison, fait preuve de sérieux. Des qualités qu’ils auront à démontrer le 23 novembre à l’occasion de la rencontre avec leurs voisins de Mézin-Moncrabeau.

Les poussins du Club Basket

Quant aux seniors 1, ils accueilleront, ce 23 novembre, Garonne Basket Club alors que les seniors 2 se déplaceront à 21 h à Grandfonds. Prévue également le mardi 26 novembre une rencontre en retard de la coupe 47 des seniors 1 qui recevront Puymirol.
La Dépêche du Midi (20.11.2013)

séparation

 

Francescas. Thomas à la table du basket

Thomas Trinquecoste

Agé de 14 ans, Thomas Trinquecoste vient d’obtenir avec succès son examen d’officiel de table de marque organisé par le comité départemental de basket.

Sensibilisé la saison précédente à la tenue d’une table de marque, les dirigeants de l’union sportive franciscaine l’ont poussé à suivre cette formation. Dispensée sur l’ensemble du département, tous les vendredis soir, une fois par mois, il s’est astreint à en suivre toutes les étapes jusqu’à l’examen final.
Élément majeur d’un match le marqueur de table doit établir le listing des joueurs, enregistrer les licences avant le coup d’envoi, suivre l’évolution du score ou encore celui des fautes. Des responsabilités que Thomas mettra en pratique dès le début de la saison prochaine 2013-2014. Une aubaine pour son club qui pourra faire appel à ses connaissances.
Remarqué pour ses qualités et ses aptitudes dans la connaissance du basket, Thomas se dirige maintenant à suivre la formation régionale. (31.8.2013)

séparation

Samedi, le 8.06.2013, en fin d’après-midi, s’est déroulée l’assemblée générale de l’Union Sportive Basket de Francescas, en présence du maire Raymond Soucaret. En préambule était observé un moment de recueillement pour Marie-Hélène Gachedoit et Jules Vecchi, disparus au cours de l’année.

reunion mai 2013

La présidente Paulette Laborde remerciait les membres du bureau et les bénévoles qui s’investissent tout au long de l’année pour faire vivre le club. Ce dernier a vécu une saison très difficile sur le plan sportif. L’équipe fanion, en championnat régional et en Coupe du Sud-Ouest, a enregistré 21 défaites pour 1 victoire. Les nombreuses blessures et une démobilisation de certains joueurs en sont les causes. Une certaine homogénéité s’est créée lors des dernières rencontres, de bon augure pour la saison prochaine. Patrick Volpato faisait le bilan de la saison des jeunes, poussins, benjamins et cadets, et Alain Charles celui de l’équipe réserve, invaincue en première phase du championnat et finissant première de poule lors de la deuxième.
Sur le plan financier, Jacques Bachère présente un solde déficitaire sur l’exercice, dont l’une des causes est le nombre élevé d’amendes de discipline.L’entraîneur Jean-Michel Manabéra rejoint le club de Mézin-Moncrabeau et est remplacé par Bruno Gomis. Dans le cadre de la formation au sein du club, Thomas Trinquecoste postule pour l’obtention du titre de marqueur chronométreur.

séparation

Paulette Laborde : la Franciscaine

paulette laborde et l'équipe feminine
L'équipe féminine de Francescas en 1977, Paulette Laborde, c'est la plus grande./ Photo PB. - Tous droits réservés. Copie interdite.

 

Profondément attachée à sa commune, Paulette Laborde habite, à Francescas, à Petit Jougla, la maison où elle est née. Après son bac, elle choisit de s'installer dans la ferme familiale pour faire du maraîchage et vendre sur les marchés. Mais Paulette Laborde occupe une place particulière dans son village. Reconnue pour son dynamisme et son franc-parler, elle est élue en 1976, à l'âge de 22 ans, et est toujours conseillère municipale et depuis trois mandatures, elle est l'actuelle 1re adjointe du sénateur maire, Raymond Soucaret. Membre de plusieurs associations, elle s'investit totalement dans ce qu'elle entreprend. Le développement de son canton lui tient à cœur et elles s'engage auprès de Christian Lussagnet, maire de Moncrabeau et conseiller général, dont elle est la suppléante. C'est aussi son implication auprès du club de basket-ball qui est exemplaire. Après une coprésidence avec Alain Charles pour remplacer Daniel Sartor, paulette Laborde préside seule l'US Francescas depuis trois ans. L'histoire du club, elle l'a en mémoire. «Raymond Soucaret pourrait mieux que moi en parler. Le basket à Francescas était pratiqué dans les années 1920. Le premier terrain était sur un pré, route de Lasserre, en plein air bien sûr. Le club s'appelait le «PIF» (Point d'Interrogation Franciscain) à la mémoire des deux aviateurs, Nungesser et Coli, disparu tragiquement lors de la traversée de l'Atlantique, avec leur avion s'appelant : «Point d'Interrogation». Ce n'est qu'après guerre, que l'USF regroupant basket et pétanque succéda au PIF et prit le maillot bleu.» Et en l'an 2000, ce fut la construction de la salle actuelle résolument moderne et répondant aux normes d'homologation. Paulette Laborde fut aussi une excellente joueuse de basket, même en ayant débuté à 17 ans. Du haut de son 1,84 m, elle impressionnait. Des recruteurs de grands clubs la sollicitèrent en vain. Et Paulette Laborde n'eut de cesse de développer le basket à l'USF. «Ce sont les féminines qui jouèrent les premières en Région. Elles ont montré la voie aux garçons.» Et de fait, les seniors garçons, depuis de nombreuses saisons en Aquitaine, jouent cette année en Pré-Nationale, un niveau jamais atteint par les Franciscains. «La saison dernière fut exceptionnelle, avec cette montée dans l'élite régionale et un parcours énorme en Coupe de France.» Certes cette saison 2012-2013 marque un fléchissement dans les résultats de cette équipe. «Avouons que les circonstances ne nous ont pas été favorables. Deux joueurs blessés, l'intérieur diminué encore pas sa blessure, le départ de Lancelle, c'est beaucoup pour bien figurer à ce niveau.» Mais l'esprit positif de Paulette Laborde reprend le dessus : «La première victoire de ce week-end est un premier pas et il faut garder espoir pour la phase retour.»

séparation

Ces basketteurs venus d'ailleurs...

Le basket lot-et-garonnais compte dans ses effectifs plusieurs joueurs d'origine étrangère. Ils ont opté pour une équipe de notre département, apportant leur talent, leur technicité et ce qui n'est pas le moins important une volonté d'insertion réelle.

La venue de ces joueurs est régie par les règlements nationaux, notamment ceux de la FFBB, pour l'obtention de la licence, selon le niveau de championnat et leur origine (Européen ou non).

Yali Cheikh (intérieur, 30 ans, 2,00 m, Francescas).- Yali Cheikh de nationalité sénégalaise, est arrivée à Francescas lors de la saison 2006-2007 et le club cher au sénateur Soucaret à vite gravi les échelons jusqu'à la Promotion. Puis, l'ascension de l'intérieur franciscain fut stoppée par une grave blessure au genou et il dut patienter deux saisons avant de rechausser les baskets en 2010-2011. Depuis, l'USF est montée en Pré-Nationale et malgré un début de saison délicat, Yali fera le maximum pour tirer son équipe de ce mauvais pas. Yali baigne dans le sport depuis son enfance. Yali a été très vite remarqué pour son potentiel de basketteur, au club de Dakar Jaaraf puis au club professionnel du Qatar Army. Il joua deux saisons en Belgique (1re division) avant d'opter pour Francescas.

Alexander Krsteki (meneur, 21 ans, Francescas).- C'est le dernier arrivé sous les cieux lot-et-garonnais. D'origine macédonienne (né à Perilep) mais installé en Angleterre à l'âge de 6 ans (il a le passeport anglais). Outre-Manche, il a joué dès 12 ans, à l'Académie de Bristol. Venu en France, voilà deux ans, prévu d'abord au VAB, il dut opter pour Francescas. Il encadre l'école de basket de l'USF et prend très au sérieux son rôle de joueur. Il est vrai qu'Alexander a suivi aux USA les entraînements de Jerry Powell (NBA) qui lui a donné le goût de l'entraînement tant physique que technique.

séparation

Club de basket cherche bénévoles

Juillet 2012

l'équipe de basket de francescas
Le relève du l'USF basket. (Photo Francis Sigl)

Samedi, en fin d'après-midi, à la salle des sports, s'est tenue l'assemblée générale de l'Union Sportive Franciscaine, le club de basket. La présidente, Paulette Laborde, ouvrait l'assemblée devant de nombreux licenciés et sympathisants.

Les rapports moral et d'activités ont fait l'objet d'une approbation de toute l'assemblée. Quant au bilan financier, qui est positif grâce aux manifestations annexes, il supporte toujours des dépenses obligatoires en matière de déplacements ou d'arbitrage.

Jean-Michel Manabéra, l'entraîneur de l'équipe première, faisait le point sur la saison écoulée et ne cachait pas sa satisfaction avec la montée en Promotion Région de ses protégés. Un bilan sportif plus que satisfaisant avec la Coupe 47 et la Coupe de France, dont le parcours s'est interrompu en 32e de finale, avec des matchs contre des équipes évoluant en Nationale. Les jeunes du club, poussins et minimes, ainsi que l'entraîneur Thierry Lancelle ont été félicités pour leur régularité au cours de la saison, et récompensés. Le basket loisir, qui compte une quinzaine de pratiquants, aux dires de son responsable, est toujours un moment de convivialité où « on s'explose ». Des féminines sont attendues.

La présidente a lancé un appel pour recruter des bénévoles et des personnes intéressées par la pratique du basket, et notamment avec des jeunes nés en 1996, 1997, 1998, 1999.

L'assemblée clôturée, tous se sont retrouvés autour d'un repas grillades.

séparation

soucaret en 2011

 

Quand on assiste à un match de basket, à Francescas, il est un supporter, en costume du dimanche, assis au premier rang, qu'il est impossible de ne pas remarquer : « C'est le sénateur », dit-on avec beaucoup d'affection. Sénateur, Raymond Soucaret, l'est effectivement. Ca carrière politique mérite d'être évoquée « Elu conseiller municipal en 1965, je suis maire depuis 1968, évoque-t-il. Je suis le doyen des maires en activité mais pas le plus ancien en poste (c'est Fongaro, à Pont-du-Casse, depuis 1965). Conseiller général de 1970 à 2001, conseiller régional de 1974 à 1985 et sénateur de Lot-et-Garonne de 1981 à 2001, dit-il la mémoire solide. À ce titre, je suis membre honoraire du parlement. » N'oublions pas que notre homme a été aussi syndicaliste, président de la fédération départementale des entreprises de travaux agricoles pendant 25 ans et président national pendant 15 ans. C'est dire que le maire de Francescas est au fait de la chose publique. « J'ai découvert le basket-ball au collège agricole de Fazanis. Arrivé à Francescas, après le décès de mes parents, j'ai été contacté par Etienne Trézéguet, président de l'USF, pour aider au transport des joueurs. J'ai même arbitré pendant 20 ans environ et je me souviens de Vianne, une place forte du basket à l'époque, aime-t-il se souvenir. » Raymond Soucaret a toujours œuvré pour que le basket soit préservé à Francescas. « Nous avons été les premiers à avoir une salle en Lot-et-Garonne, un hangar fermé avec l'aide de bénévoles et même doté d'un plancher. Elle fut remplacée plus tard par la salle actuelle. » Avec son franc-parler et sa gouaille, Raymond Soucaret est catégorique : « La jeunesse, il faut l'occuper sinon elle fait des bêtises. Le sport est essentiel. Il a un rôle culturel et social avec le plaisir en plus. » Et puis, notre sénateur maire évoque un enseignant qui a joué un rôle essentiel pendant 15 ans pour la formation des jeunes basketteurs. « C'est Max Lapeyrère, un instit exemplaire. Son départ a laissé un grand vide à l'USF. » Alors pour conserver au basket un rôle majeur dans son village, Raymond Soucaret a su faire venir des joueurs de qualité arrivant d'autres horizons. « Il fallait que ce soit des jeunes voulant s'intégrer, ne rechignant pas au travail car je ne suis pas efforcé de leur trouver un emploi. » Et il évoque avec fierté et émotion, ces intégrations réussies, notamment celles de Bruno Gomis, capitaine de l'USF, Lamine Sarr qui a rejoint Urcuit en N1, Chekib Doumi, Fayçal Chebbi, Jean-Yves Boucaud, l'actuel président de Boé et le petit dernier, Cheik Yali, un intérieur de fort calibre. Premier supporter de Francescas mais pas seulement, Raymond Soucaret précise : « Je suis un sponsor du basket franciscain et je fais le maximum pour être utile. » Et pour l'anecdote, s'amuse-t-il à raconter : « Je portais un béret et selon la manière dont je le tournais, les arbitres savaient si j'approuvais leurs décisions. » Paulette Laborde, présidente de l'USF et Alain Charles confirment avec respect et admiration : « C'est un fort caractère mais il a toujours le cœur sur la main. » Quel meilleur compliment pour cet autodidacte a nul autre pareil.

séparation

Samedi 12 Novembre 2012

20 heures

Coupe de France

U.S. Francescas

reçoit

Monsegur Nat. 3

 

ligne

equipe de basket

Reprise des matches du championnat 2011/2012 pour l'équipe première de l'union sportive de basket franciscaine.

Jean-Michel Manabèra entraînera pour cette saison les onze joueurs qui composent l'équipe qui, samedi, en soirée ont reçu la formation landaise Cassen/Saint-Geours.

Equipe composée de : Gomis, K. Eddehbi meneur ; Bouet, Gachedoit, El Bayed, Devalle, R.Eddhebi ailiers ; Micheletti, Lancelle, Giscon, Yali intérieurs.

Les membres de l'association rappellent que les cartes d'abonnement sont à disposition et que les inscriptions à l'école de basket se font à la salle des sports
pour la saison 2011-2012 : 30 euros individuel, 50 euros pour un couple.

L'école de basket assure la formation des futurs champions. Les enfants nés de 1999 à 2006 sont invités à s'inscrire à la salle des sports aujourd'hui de 14 heures à 17 heures et samedi de 10 heures à 12 heures. Ils évolueront dans les catégories baby-basket (nés en 2005-2006), mini-poussins et mini-poussines (nés en 2003-2004), poussins et poussines (nés en 2001-2002), benjamins et benjamines (nés en 1999-2000).

Pour tous renseignements, prendre contact avec Thierry Lancelle au 06 82 60 23 95.

 

Basket Union Sportive Francescas

Inscription Jeunes

basket ball

Basket Union Sportive Francescas

Inscription Enfants

 

 

Le basket est la plus ancienne activité sportive à Francescas, la date de création du club est inconnue, peut-être antérieure à la guerre 1914-1918.
Ce qui est certain, c'est que le basket était pratiqué dans les années 20.
Le premier terrain sur herbe fut tracé dans le pré du bureau de la Bienfaisance, route de Lasserre, les premiers joueurs furent les frères Denux et quelques autres, dont les noms ne sont pas restés dans les mémoires.
Le deuxième terrain fût tracé dans le jardin de la maison Talenton Ausset, face à l'école.
Le club à ce moment là s'appelait le "Point d'Interrogation Franciscain", ou PIF, appellation en mémoire de l'avion des aviateurs Nungesser et Coli, tragiquement disparus lors de la tentative de traversée de l'Atlantique Nord, qui avait été baptisé le Point d'Interrogation.
Le siège social du club se trouvait au Café de la Paix ou Madères, son nom est resté longtemps inscrit sur la façade. Le maillot était à damier bleu et blanc.

Ce sont les difficultés de l'après-guerre 39-45 pour avoir de tels maillots, qui firent changer ces couleurs en bleu pour la reprise de l'Union Sportive Franciscaine, qui succéda au PIF en 1950.
Le terrain de sport, nous l'avons vu par ailleurs, fût définitivement acheté en 1947.
Tout d'abord goudronné, il fût couvert grâce à l'arrivée de la culture intensive du melon à Francescas et l'installation d'une société de commercialisation de Cavaillon, qui a pris en charge les travaux de couverture.
Ensuite ce fût la fermeture et la mise en place du parquet, des vestiaires, du chronométrage et de l'affichage électrique pour arriver en 2000 à la construction d'une nouvelle salle moderne, répondant aux normes d'homologation.

La place du basket en 1966

jouer basketball

basketball

basket

basket ball

basketball

basket

ball

ball

Mentions legales | Liens | Accueil |plan du site
e-mail Mairie de Francescas 2010 -
Tous droits reserves Conception et maintenance : e-kommunikation.com