Le presbytère

 

Adresse 1 rue de la Gendarmerie
Dénomination Presbytère
parties constituantes jardin
époque de construction 3e quart 19e siècle
année 1867
auteur(s) Coeque-Verdier (architecte d'arrondissement)

Description: Murs en calcaire enduit, corniche et cordons de niveaux en brique enduite.
gros-oeuvre: calcaire ; moellon ; enduit couverture: (matériau) tuile creuse
étages: 1 étage carré ; rez-de-chaussée surelevé ;
étage de soubassement décor sculpturé représentation croix
Sujet : croix, support : dessus de porte. couverture (type) croupe


Historique:

En 1576 - 1582 sans doute la demeure de Jean Paul d'Esparbes de Lussan, succédant vraisemblablement à l'ancienne maison épiscopale.

En 1675, La communauté doit payer la location de cette maison bourgoise.

1743: Réparations de ce bâtiment.

1751 - Jurades
Le veint quatre fevrier mil sept cens cinquante un d'en tenir a ce qui seroit satué par nouveau expes ou expert Mr Gimbrede architecte d'agen y habitant commis a la ditte expertise par ordonnace de mazere Subdelegué en date du premier de nomvembre dernier auroit procedé le septieme du courant au dit devis estimatif dont lecture a eté tout presantemant faite a lassemblee du quel il resulte qu'il y a des reparations urgente a faire a la ditte maison .........a la charge de la communauté et que le dit gimbrede espert estime se lever a la somme de cinq cent trente livre deux sols dix deniers et sans lesquelles la ditte maison est en danger de crouler en consideration de quoy les dit Sieurs Consuls sindic et principaux habitants seroint entré en conference avec le d. Sieur Curé et lui ayant representé la misere du temps et le defaut des fonds de la communauté il seroit a propos de .......ruine de la ditte maison et de prendre neamoins les moyens les plus promps et les moins oneyreux pour la communauté aux fins de parvenir aux dittes reparations et lui auraint en meme temps proposé de sen charger lui meme aux fins de mettre La ditte maison suivant son gout en par la communauté lui donnant certaine somme dont il seroit contenu et quelle lui rembourserait dans les suite nestant pas pour le present en etat den faire les avances qu'il y soit cepandant un expediant a prandre la ...............une somme de cing cens livres a placer en rente constituée Le ...par Sieur Mr. Labé.......au profit des pauvres filles de la presente paroisse et que si la communauté voulait emprunter la ditte somme et en payer annuellement linteret jusques au remboursement de la somme capitale et la leur fairont preter abec dautant plus de plaisir que la ditte somme ......................etre placé quen main morte ensorte que pres diverses propositions repetives les dit Sieurs Consuls et principaux habitants ont .....de donner La ditte somme au dit Sieur curé en pour lui se chargant des dittes reparation aux conditions qui sera procedé par voge et estimation de pers de l'employe des dittes cinq cens Livres pour toutes les reparations quent renu a faire La ditte communauté dont le Sieur cure se contantera suivant et conformement en derbat et leurs estimation avec charge neamoins de fournir materiaux a pied doeuvre et qui se prandrons dans la jurisdiction ont y a sans que le dit sieur curé soit tenu a aucune deduction de la somme de ................pour raison de ce li tout sous Le bon palsir de Mgr lintendant et le consentement de la presente communauté au jour hui pour ce assembler et aqui le Sieur Consul a ....font les propositions suivants:
Surquoy lassemblée a deliberé sous le bon plaisir de Mgr l'intendant de donner la somme de cinq cens livre dont on verbalement convenu en par le dit sieur curé et se chargant en sons propre des reparations, enoncées dans le devis fait par le Monsieur Gembrede de plus les voitures nescaires pour ....quelle ne sortent pas de la jurisdiction cepa,dant le dit sieur curé veut changir sa maison par Gritalle et lui sera lorsible en par lui faisant tirer un plan qui sera obligé de remplir lorsque la communauté ......agrée a cette condition ne poura pas demander sous pas un pretexte que a puisse etre audela de ditte somme de cinq cens lib=vres contenues a raison de quoy il sera presente.............Mgr lintendant par les Sieurs Consuls et sindic deliberé dans l'hotel de ville de Francescas ce vingt septieme Janures mil sept cens cinquante deux
Pelisson Consul, Daguilhe consul, Ducos Sindic, Barrere, Bigos, Lafalitre

 

1761 - Jurades
L'an Mil Sept Cent Soixante un et vingt Sixieme jour du Mois dAvril au Son de la Cloche, et en la Maniere acoutume se sont assemblés en jurade en L'hotel Comun de la presente ville le Sieur Lartigue Consul, et le Sieur Cassagneau Consul, et autres officiers et jurats soussignés
Auxquels Soeurs officiers il a etté representé par les Sieurs Consuls que le vingt unieme du Courant il leur auroit eté signifié ordonnance de monseigneur de Soutin intendant de guiene concernant la Maison presbiterale de la presente ville laquelle dite ordonnance a etté remise au secretaire pour en faire Lecture aux seins que ......il soit incessainent deliberé et ont signé
Lartigue consul, Cassagneau consul, Lucante consul
Sur quoi les dites officiers ont repondu que Lassemblee n'etoit pas point assès nombreux pour pouvoir delibérer, et sur que les dites Sieurs Consuls ont persisté disant que quelque Diligence qu'ils ay ecrit fait il ne leur a pas etté possible d'assemblér les jurats, et attendu L'importance de l'affaire ils prient de nouveau de vouloir deliberér et apres que de la sus dite ordonnance il a ette fait Lecture par le Secrataire de la presente ville vu L'importance de L'affaire, et que la cas pouvoit presser a etté deliberé pour provision que et sans tirer la consequence que la sus dite ordonnance demeura annexe au Registre de la presente communauté pour y avour recours dans le Cas de Besoin que Sagissant des Reparations pretendues presses a faire a la Maison presbiterale de la presente ville depuis Neuf ans, il sera fait incessament visite de la Maison presbiterale par des Maitres Charpentiers et Maçons asser Conoisseurs et Entandus pour faire Eteyer Si Besoins est les Endroits qui peuvent interesser la presente Communauté et D'autant que la reponse a L'ordonnance de M.g.r. L'intandant les dites Sieurs officiers, et le dit Sieurs Derry jurat deliberent que les jurats et forins Seront assemblés aux formes ordinaires au premier jour et le pmus comode pour repondre a Monseigneur L'intenadnt.
fait en L'hotel comun de Francescas le jour Moius et an que dessus
Lartique consul Cassagneau consul Bazignan consul Lucante consul Cassagneau secretaire Derry jurat

1761
Lan Mil Sept Cent Soixante un et trentieme jour du Mois d'avril au Son de la Cloche, et en la Maniere acoutume se sont assemblés en jurade en L'hotel Comun de la presente ville noble joseph Dulong de Laravarches premier Consul, et le Sieur Lartigue le Sieur Cassagneau consuls et le Siuer Lucante Consul, et autres officiers et jurats soussignés
Auxquels Sieurs officiers et jurats les Sieurs Consuls ont representé qu'en conséquence de L'ordonnance de M.g.r. L'intendant en Datte du premier du courant ils auroint convoquée a ce jourdhui L'assemblee general pour y repondre.
Sur quoi L'assemblee apres avoir ....la lecture dela susdite ordonnance a deliberé de representée a Sa grandeur M.g.r. L'intendant qu'il a ete fait une adjudicatuion par devant Mr. de Mazeres Subdelegué a Nerac en vertue de l'arret du onze juillet mil Sept Cent Cinquante deux a Laquelle elle desire se conformér sous le bon Plaisir de mon dit Seigneur L'intendant de Laquelle dit adjudication il n'a point ete Remis de Copie a la presente communauté fait dans L'hotel comun de Francescas. Le susdit jour mois et an que le L'autre part. ayant tout leissé Entre les Mains de Mr. de Mazeres
Dulong consul Lartigue consul Lucante consul Bazignan consul Quillac Plechac Ducos Dubernel

Lan Mil Sept Cent Soixante un et le onzieme jour du Mois de may au Son de la Cloche, et en la Maniere acoutume se sont assemblés en jurade en L'hotel Comun de la presente ville Mr Lartigue consul le Sieur Cassagneau consuls et Lucante Consul, et autres officiers et jurats soussignés
Auxquels Sieurs officiers et jurats les Sieurs Consuls ont representé que L'ordre de M.g.r. L'intendant du premier avril dernier Enjoint en termes formels de faire decidér les Contestations qui existent entre La communauté et le Sieur Curé consernant la nourriture des Bouviers, que s'il est juste et raisonable de fournir un Logement convenable au dit Sieur Cure il n'est pas moins naturel que la Communauté veille a sen interets en fournissant le dit logement relativement au dit Reglement de M.g.r. L'intendant en datte du dix huit mars dernier les dites Sieurs Consuls prient et requierant L'assembleede vouloir par la deliberation quelle v'a prendre se conformer Exactement tant a la dite instruction en forme de reglement du dit jour dix huit mars Dernier qu'a la dite ordonnance Signifiee a la communauté en Datte du dit jour premier avril dernier, et pour que L'assemblee n'en ignore les dites Sieurs Consuls ont remis l'un et Lautre sur le Bureau affin que L'assemblee en prenne Communication et s'y conforme, et ont signé
Lartigue consul, Bazignan consul, Lucante consul
Sur quoy il a eté deliberé que par les dites Sieurs Consuls sera present Requete a M.g.r. L'intendant dans les termes Suivants;
Supplient humblement les Consuls de Francescas disant que le Sieur Curé du dit Francescas se plaint que c'est par la faute de la communauté que les Reparations du presbitere ne sont pas faites ladite communauté etant engangee de fournir non seulement les cinq cent livres pointees Dans L'adjudiction de dix mars mil sept cent cinquante deux, mais encore toutes les voitures necssaire, et que faute par la dite Communauté d'avoir fourni les dites voitures, et avoir eté obligé de faire etayér Sa Maison en divers endroits pour se metre en quelque Sureté, quoi que faible, puisque ladite maison menasse une Ruine prochaine (repondant les dites Sieurs Consuls).
Repondent les dites Sieurs Consuls que la Communauté avoit promis en effet de fournir les voitures, et que le Sieur Curé promis verbalement de nourrir les louviers, que ladite Communauté avoit fourni en Effet Cent quarante vingt ...... de pierre tant en Moilon quen pierre de taille, et que le dit Sieur Curé ayant cessé de nourir les louviers, la dite Communauté avoit cessé de fournir les dites voitures - ajoutent les Sieurs Consuls que la Contestation entre le dit Sieur Curé et la Communauté n'est dans Son origine que sur la Nourriture des louviers, mais que depuis il en est survenu une autre, savoir sur L'employ de la pierre deja voiturée long temps avant L'acte Signifié par le Sieur Curé aux Consuls le vingt Neuf aoust mil Sept Cent Cinquante trois, L'aquelle pierre a eté Employée en trs grande partie a construire la muraille d'une terrasse qui est au midi du dit presbitaire, et de la longuer d'environ Soixanter trois, et qui auroit dû etre employée
La fin manque.....................

1769: Le vingt troisième avril mil sept cent soixante neuf se font assembler à l'hotel commune de la presente Ville Monsieur de Laffalitre premier echevin et Monsieur Vivent de Jougla Curé de la presente, et notable, et Mr. arnaud Crechent Notable, Messieurs les autres notables absens à Laquelle presente assemblée Messieurs Les officiers de justice Royale ont eté invité aux formes ordinaires, et par Billet.
Le quel par le besoin a dit assoir pres Communication .......................par Monseigneur le Marechel Duc de Richelieu par lequel le curé de cette ville demande de faire la restauration du Mur de son jardin à ......
Sur quoi oui Le procureur du Roy qui a dit qu'il n'empeche, ...consent que le Mr. Curé fasse au Mur les Reparation dont il sagi a ....Dépens a quoy conclut et a signé Vivent procureur du Roi
Sur quoi il a eté delibéré unaminement que la Cloture que veut faire le Mr. Curé au mur pour son jardin .... les depens sera aussi avantageux au public qu'utile au Curé, partait La Communauté ne forme aucune opposition, n'y empechement a la restoration demandée par Mr le curé. Délibéré à francescas - signé avec le Sr. Bigos, Conseiller de Ville qui est arrivé.....presenter. Lartiques, juge royal (Les jurades - FRAD047_E_SUP2649_184)

Les délibérations du Conseil Municipal de 1804 et 1807 font état de nouveaux réparations.

A partir de 1835 habitaient les soeurs-institutrices de l'école primaire.

Vu son état de délabrement, le bâtiment est abandonné, et les matériaux sont vendus à partir de 1850.

L' ancien presbytère situé rue Porte de Bordeaux tombant de vétusté, la construction d' un nouvel édifice est adjugée en 1861 sur les plans de Verdier, architecte de l' arrondissement ; il est achevé en 1867.Prix: 21000 francs.

Le bâtiment, tel qu'il se présente aujourd'hui, doit sa forme définitive aux environs de 1860, la réfection de la toiture a eu lieu en 1862. Le bâtiment présente un bel aspect extérieur, son aménagement intérieur est très classique. Il reste à signaler un bureau en rotonde au rez de chaussée et la chambre dite "de l'évêque" à l'étage.

Les changements les plus spectaculaires sont à l'extérieur pour le jardin. On sait, que la clôture Nord de ce jardin date de 1859. On sait également, que ce jardin sur deux niveaux était beaucoup plus grand, une grande partie ayant été récupérée par le parking côté sud.

1864: Décès de Francoise Descrimes, 65 ans, servante du Curé

ASSOCIATION PAROISSIALE DE FRANCESCAS.
Déclarée le 17 novembre 1924.Objet:bien religieux, moral, social et matériel de la paroisse. Siège: presbytère.

Le dernier "jardinier" ayant opéré étant le père du curé Marmier.
Côte est il y avait une serre, ensuite transformée en garage par l'abbé Auneau. Ce bâtiment a disparu ainsi que la mare, qui était le vestige de ce qui est désigné comme le "fossé du presbytère" (voir plan cadastral) dans une délibération.
La salle de catéchisme du même abbé Auneau ayant été remplacée par une salle en dur à la salle de fêtes, la perspective côté Ouest s'en trouve dégagée.

Propriété de la mairie, ce presbytère a été vendu en 2010.

le presbytère de francescas

pesbytère

le presbytère

le presbytère construit sur le chateau de francescas

Le presbytère au printemps

 

top